LE JUGEMENT DE PARIS

Publié le par cavistedumarche

 

 

 

24 mai 1976. Hôtel Intercontinental à Paris. Steven Spurrier, grand marchand de vin britannique organise une dégustation à l'aveugle entre les grands crus français et les vins du californien. Le jury, exclusivement composé de professionnels français ont déguster une vingtaine de bouteilles. Chardonnay de Bourgogne pour les blancs et principalement du Cabernet Sauvignon de Bordeaux pour les rouges.

A l'époque, aucun journaliste français ne daigna relater cette évènement considérer comme une farce. Seul George M Taber, correspondant du Times, couvrit l'événement.

Coup de tonnerre à la lecture des résultats : les grand vainqueurs, en rouge comme en blanc sont les vins de l'Oncle Sam !

Certains dégustateurs tentèrent de récupérer leur bulletin de vote, Taber fut mis au ban par les professionnels français du vin. On argua d'une mauvaise méthode de comptabilisation des points, du fait que les vins français vieillissent mieux...

 

 

Le classement de 1976

 

BLANC

 

 

     CHATEAU MONTELENA 1973

    DOMAINE ROULOT, MEURSAULT 1973

    CHALONE VINEYARDS 1974

    SPRING MOUNTAIN VINEYARDS 1973

    JOSEPH DROUIN, LE CLOS DES MOUCHES

     FREEMARK ABBEY WINERY 1972

     RAMONET PRUDHON, BATARD MONTRACHET 1973

     DOM LEFLAIVE, LES PUCELLES, PULIGNY MONTRACHET 1972

     VEEDCREST VINEYARDS 1972

     DAVID BRUCE WINERY 1973

 

ROUGE

 

     STAG LEAP'S WINE CELLAR 1973

     CHATEAU MOURON ROTSCHILD, PAUILLAC 1970

     CHATEAU MONTROSE, SAINT ESTEPHE 1970

     CHATEAU HAUT BRION, PESSAC LEOGNAN 1970

     RIDGE VINEYARDS 1971

     CHATEAU LEOVILLE LAS CASES, SAINT JULIEN 1971

     HEITZ WINE CELLARS 1970

     CLOS DU VAL WINERY 1972

     MAYACAMAS VINEYARDS 1970

     FREEMARK ABBEY WINERY 1967

 

 

 

 Un extrait du livre de GM Taber  : Le jugment de Paris, édition Gutenber.

 

 

"Des siècles avaient été nécessaires aux viticulteurs français pour produire des vins de réputation internationale ; il n’aura fallu que quelques décennies aux vignerons de Californie pour maîtriser les aspects techniques de l’élaboration du vin. Bien sûr, l’audace n’a pas été l’unique clé du succès ; ils avaient tous un précieux modèle de référence : le vin français ! Un vin français qui — en grande partie à cause ou grâce au « Jugement de Paris » — a su depuis se remettre en question, améliorer sa qualité, abaisser ses rendements et, finalement, retrouver sa compétitivité."

 

 

POUR RIRE

A voir le film Bootle Schock sortie en 2008, adaptation hollywoodienne du Jugement de Paris. Une comédie avec Alan Rickman, le méchant dans Piège de Cristal ( 1988 ) ou le Professeur Severus Snape dans Harry Potter.

BANDE ANNONCE

Publié dans Histoire

Commenter cet article