LE ZINZIN DE LA CORNICHE OU UNE BELLE PROMESSE DE VIN

Publié le par cavistedumarche

 Vin de la Corniche

                                                     La Rhune depuis la Corniche. Photo M.Coulaud


Peut être avez vous entendu parler de ce zinzin de vigneron qui a planté 2 hectares de vignes sur la corniche Basque, entre Saint Jean de Luz et Hendaye. Emmanuel Poirmeur est de ces rares hommes qui réalisent leur rêve. Le sien était de produire du vin sur la Côte Basque. Rires... Mais à force de persévérance, son premier millésime, issu des raisins de la Corniche est en cuve depuis septembre 2011.

 

Sur la commune d'Urrugne, une crête douce regarde d'un côté l'océan et de l'autre la montagne. Un résumé magnifique du paysage de la Côte Basque où l'altitude plonge dans les profondeurs. Ces champs, abandonnés durant des années aux gens du voyage qui y prenaient leur quartier d'été, recelaient en fait pour celui qui savait voir, les trésors enfouis d'une belle promesse de vin.

 

Car Emmanuel Poirmeur, est loin d'être un zinzin du vin. Ingénieur agronome, oenologue et vigneron ; s'il a la tête dans les étoiles, il a les pieds bien enracinés sur terre. Au printemps 2009, il plante 2 hectares de chardonnay " parce que " dit il, "c'est toujours bon et je ne connais pas encore bien mes sols". Une situation géographique exceptionnelle où la vigne profite d'un couloir venteux qui assainit les raisins en les protégeant des maladies cryptogamiques ( oïdium, mildiou ) et d'un substrat sec et pierreux où se mélangent, l'argile, le silex, le granit et les galets roulés.

 

LE PREMIER VIN DE LA TROISIEME FEUIILLE

 

Vin de la Corniche 2

On ne fait pas du vin d'un claquement de sécateur. Pour laisser du temps à ses jeunes vignes et rentabiliser son projet, Emmanuel vinifie depuis 2007 la cuvée Dena Dela, issue d'Ugni Blanc et Colombard sélectionnés dans le Gers et les Landes sud puis vinifiés à Socoa. C'est le fameux vin élevé sous la mer. Un nouveau process qui met en oeuvre des cuves en béton plongées au large de la baie de Saint Jean de Luz à une quizaine de mètres de profondeur.

Pour proposer ce vin à la cave, je sais qu'il ne laisse pas indifférent, tant par sa forte personnalité que par le mode de vinification.

Mais c'était la première étape. La prochain vin du Domaine Egia Tegia, sera le fruit de raisins autochtones plantés sur la Corniche. Hier, j'ai eu la joie de goûter les premiers jus à la cuve dans le nouveau chais d'Emmanuel à Socoa. Des jus vinifiés à " l'ancienne " dans deux cuves inox où les vendanges ont été séparées. Une parcelle orientée Sud et une autre Ouest. Au Sud, le raisin récolté une semaine avant l'Ouest donne un jus mûrs, droit et souple aux notes fraîches et citronnées. S'y mêlent le fruit blanc, l'abricot et le pamplemousse. A l'Ouest, le jus est plus fins, plus élégant. On est sur la fleur blanche délicate.

Le point commun : une belle tension promesse de fraîcheur.

 

Cette nouvelle cuvée sera disponible en mai ou juin 2012. Et vous aurez le plaisir de le découvrir chez le Caviste du Marché

 

 

Publié dans Rencontre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article