VIN ET CHOCOLAT

Publié le par Le Caviste Du Marché

Chocolat

 

Chaque année, les Français consomment environ 7,5 kilos de chocolat dont les 3/4 durant les périodes de Noêl et de Pâques. Et nous aurons tous sur la table du 24 et du 31, un carré de chocolat à grignoter.

 

Bien sûr , un vrai chocolat s'impose qui alliera l'amertume et la puissance. Les bons chocolats ne sont jamais trop sucrés.

 

La place du chocolat dans le repas est en tout dernier, avec ou aprés le café . C'est le moment où l'on sort les eaux de vie et les cigares pour s'embarquer dans une longue nuit de discussions et de partage.

 

 

Verre Armagnac

 

 

Le chocolat s'accommodera donc fort bien d'un Cognac, d'un Armagnac ou d'un Whisky, à condition que ce dernier ne soit pas trop iodé et tourbé. Un single Malt, un Sherry Cask... Evitons les blends plus léger en goût et en matière. Le Bourbon n'est pas à exclure, bien au contraire.

 

Les amateurs de boissons moins viriles pourront se tourner vers le Porto ou un VDN, Banyuls, Maury, Rivesaltes...Un vin de paille du Jura sur des chocolats à l'orange confite est une merveille.

Le Sud Ouest, on le sait moins, produit aussi quelques vins mutés principalement sur le Tanat. Le Maydie du domaine Laplace ou le Tanatis du domaine Berthoumieu sont des alternatives au VDN parfois riche en sucre.

Un vieux rhum élevé en sous bois s'associera aussi très bien avec le chocolat

 

 

 

 

 

ET LE VIN ?

Le vin n'est pas naturellement l'ami du chocolat. Les blancs sec sont à proscrire bien qu'un accord vin jaune sur un chocolat à 80 % de cacao, surtout s'il est accompagné de noix ne laissera pas indifférent.

 

Les Champagnes et autre effervscent n'ont, en régle générale, aucun interets.

Publié dans Accords mets-vins

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article